Comment savoir si votre terrain se trouve dans une zone blanche, bleue ou rouge ?

Ecouter l'article

En France, les zones inondables font partie de celles qui mĂ©ritent une attention particulière. On estime en effet que l’inondation est le premier risque naturel auquel sont confrontĂ©s les Français. Les zones inondables sont classĂ©es par code de couleurs (blanche, bleue, rouge) et les connaĂ®tre est important pour dĂ©terminer la faisabilitĂ© d’un projet de construction. Nous vous Ă©clairons Ă  ce propos sur les dĂ©marches Ă  effectuer pour identifier la zone inondable dans laquelle pourrait se situer votre terrain.

Zone blanche, bleue ou rouge : qu’est-ce que ça signifie ?

Les zones blanches, bleues et rouges permettent de dĂ©signer des espaces inondables. Est considĂ©rĂ©e comme inondable, une zone qui a connu ou qui pourrait connaĂ®tre une inondation, quelle que soit son origine. Ces pĂ©rimètres se situent gĂ©nĂ©ralement près des sources d’eau. Ces derniers reprĂ©sentĂ©s par des codes de couleur sont dĂ©finis par les PPRI (plans de prĂ©vention des risques d’inondations). Elles permettent ainsi d’identifier, parmi les endroits qui sont sujets aux dĂ©bordements des eaux, lesquels peuvent recevoir des constructions.

La zone blanche indique l’absence du risque d’inondation. Le terrain qui s’y trouve peut donc accueillir une construction. La bleue prĂ©sente, quant Ă  elle, un risque modĂ©rĂ© de dĂ©bordements. Ă€ cet effet, des recommandations sont faites dans le PPRI pour prĂ©server les constructions futures. Si vous avez un terrain en zone rouge, il vous est interdit d’y construire un bâti. Ce code couleur est celui qui prĂ©sente le risque le plus Ă©levĂ© en matière d’inondation. En gĂ©nĂ©ral, quel que soit le type de zone, c’est le PPRI qui dĂ©termine si vous pouvez y Ă©riger une construction, et les exigences Ă  respecter Ă  cet effet.

Ă©tude de sol G1

Comment connaĂ®tre le type de zone dans laquelle se trouve votre terrain ?

Lorsque l’on achète un terrain ou fait construire un bâtiment, on ne se soucie pas toujours des risques que peut prĂ©senter le pĂ©rimètre. On estime ainsi Ă  plus de 17 millions le nombre de Français qui seraient exposĂ©s aux risques de submersions. Pourtant, il est assez facile de dĂ©terminer en amont la nature de l’Ă©tendue dans laquelle on envisage d’Ă©riger une construction. La mĂ©thode la plus efficace dans cette optique est de faire rĂ©aliser une Ă©tude de sol G1 par des experts. Ces derniers procĂ©deront Ă  une analyse approfondie du terrain en question pour vous donner un bilan dĂ©taillĂ© de la structure du sol. La nature du sol vous donnera une indication du risque d’inondation.

Nous vous conseillons Ă©galement de vous renseigner auprès des mairies ou prĂ©fectures. Il est en effet possible de connaĂ®tre le type de zone dont il s’agit en consultant certains documents comme les PPRI et les PLU. Ce dernier document permet de se renseigner sur l’Ă©tendue du risque que prĂ©sente l’espace sur lequel vous avez acquis le terrain.

Vous y retrouvez plusieurs dĂ©tails concernant les contraintes pour les constructions et bien d’autres informations. Il existe Ă©galement les Atlas des zones inondables ; ces documents prĂ©sentent un historique des inondations survenues dans l’espace concernĂ©.

Quel type d’Ă©tude de sol devez-vous rĂ©aliser selon la zone dans laquelle se trouve votre terrain ?

S’il n’est pas impossible de construire sur un terrain inondable, il s’avère tout de mĂŞme judicieux de prendre des prĂ©cautions en amont. En zone inondable, les sols peuvent en effet prĂ©senter de nombreux risques pour les constructions. On distingue Ă  cet effet diffĂ©rentes Ă©tudes gĂ©otechniques dont les procĂ©dĂ©s sont variables en fonction des spĂ©cificitĂ©s du pĂ©rimètre. L’Ă©tude prĂ©alable G1 vous permet de comprendre les particularitĂ©s de votre terrain. Elle est d’ailleurs essentielle si vous envisagez de vendre votre bien. L’Ă©tude de sol G2 peut Ă©galement s’avĂ©rer importante en fonction de la sensibilitĂ© de la zone.

Seul un gĂ©otechnicien peut dĂ©terminer avec prĂ©cision le type d’Ă©tude prĂ©conisĂ© pour la zone dans laquelle le terrain se situe. L’Ă©tude de sol peut vous permettre de choisir un constructeur spĂ©cialisĂ© dans ces espaces Ă  risques. Les sols dans les zones inondables ne peuvent pas recevoir n’importe quelle construction.

Noter cet article
Partagez l'article