Installation prise de terre dans maison ancienne : méthodes et normes

Démêler les fils de l’électricité peut parfois sembler être une tâche titanesque. Comprendre le concept de mise à la terre et son importance dans une installation électrique, notamment dans une maison ancienne, c’est se donner les moyens de vivre dans un environnement sécurisé et conforme à la norme.

Ce qu'il faut retenir :

  • La mise à la terre est un principe essentiel en électricité pour éviter les risques d'électrocution en cas de défaut d'isolation.
  • L'installation de la prise de terre se fait au niveau du tableau électrique et permet de garantir la sécurité des utilisateurs en évitant les chocs électriques.
  • Les étapes d'installation de la prise de terre dans une maison ancienne comprennent l'enfoncement d'un piquet en acier galvanisé et le raccordement au tableau électrique via un conducteur de terre adapté à la résistance du sol.
  • Une fois la mise à la terre réalisée, il est important de vérifier la conformité de l'installation électrique à la norme, notamment en reliant toutes les prises de courant à la prise de terre.
  • Les maisons anciennes peuvent présenter des difficultés spécifiques, telles qu'un sol moins conducteur ou une installation électrique vétuste, nécessitant des adaptations et des travaux de mise en conformité.

La prise de terre, un élément clé dans toute installation électrique

La mise à terre est un principe essentiel en électricité. Il s’agit de connecter électriquement les appareils et les installations à la terre afin d’éviter les risques d’électrocution en cas de défaut d’isolation. Dans une maison ancienne, il est possible que cette installation soit absente ou défaillante, ce qui peut entraîner des risques important pour les occupants.

L’installation de la prise de terre se fait au niveau du tableau électrique. Elle est connectée à un conducteur principal de protection qui relie tous les équipements électriques de la maison. Cette liaison équipotentielle permet de garantir la sécurité des utilisateurs en évitant les tensions parasites pouvant provoquer des chocs électriques.

Les différentes étapes d’installation de la prise de terre

L’installation d’une prise de terre dans une maison ancienne peut nécessiter des travaux conséquents, mais elle est essentielle pour assurer la sécurité de votre logement.

  1. La première étape consiste à enfoncer un piquet en acier galvanisé d’au moins 1,5 mètre de long dans le sol à l’extérieur de la maison. C’est le piquet de terre qui fera le lien avec la terre.
  2. On relie ce piquet au tableau électrique via un conducteur de terre.
  3. La section de ce conducteur doit être adaptée à la résistance de la terre pour garantir une bonne protection. Pour une résistance de la terre inférieure à 50 ohms, un conducteur de 25 mm² est suffisant, au-delà, il faudra un conducteur de 35 mm².

La mise aux normes de votre installation électrique

Une fois la mise à la terre réalisée, vérifiez la conformité de votre installation électrique à la norme. Celle-ci prévoit notamment que toutes les prises de courant de la maison soient reliées à la prise de terre.

Veillez à ce que tous les circuits électriques de la maison soient bien protégés par des disjoncteurs adaptés à leur section. Réalisez une liaison équipotentielle supplémentaire dans les pièces humides (salle de bain, cuisine) pour éviter tout risque d’électrocution.

Les particularités des maisons anciennes

Les maisons anciennes présentent parfois des difficultés spécifiques lors de l’installation d’une prise de terre. Le sol peut être moins conducteur, nécessitant l’installation d’un conducteur de terre de plus grande section.

L’installation électrique existante peut être vétuste et nécessiter diverses adaptations pour permettre le raccordement de la mise à la terre. La norme impose la réalisation d’un diagnostic électrique lors de la vente d’un bien immobilier de plus de 15 ans, ce qui peut amener à réaliser des travaux de mise en conformité.

Noter cet article
Partagez l'article